Tant aimer! Non, aucun orgueil par Anna De Noailles

Tant aimer! Non, aucun orgueil
Ne me soulève cette fois!
Hermione aux cris de chevreuil,
Phèdre hantant les rocs, les bois,
Me sont de détestables sœurs!
La sérénité, la douceur,
Les calmes jours, leurs purs trésors,
Surpassent ces mortels transports!
— D’où nous viendrait cette fierté
D’avoir atrocement goûté
Au sombre suc de la Nature?
— Ô Raison ! sache nous blâmer!
Réprouve les cœurs affamés,
Dis-le! pour que la créature
Renonce à l’humaine pâture!

Il est honteux de tant aimer !…

Anna de Noailles