Jugement de la lumière par Aimé Césaire

Fascinant le sang les muscles
dévorant les yeux ce fouillis
chargeant de vérité les éclats routiniers
un jet d’eau de victorieux soleil
par quel
justice sera faite
et toutes les morgues démises

Les vaisselles les chairs glissent dans l’épaisseur du cou
des vagues
les silences par contre ont acquis une pression formidable

Sur un arc de cercle
dans les mouvements publics des rivages
la flamme
est seule et splendide dans son jugement intègre.

Aimé Césaire