Vos yeux adorables par Michel Lambert

Vos yeux adorables
Ne sont point coupables,
S’ils savent blesser, ils peuvent guérir :
Qu’importe Sylvie,
S’ils rendent la vie
Qu’ils fassent mourir.

Si leur fière oeillade
Rend un coeur malade,
Un regard plus doux le peut secourir :
Qu’importe, Silvie,
S’ils rendent la vie
Qu’ils fassent mourir.

Michel Lambert