On a beau feindre par Michel Lambert

On a beau feindre
Et se contraindre,
Quand l’amour a su nous toucher :
Rien ne saurait l’empêcher de paraître,
Et ce qu’on fait pour le cacher
Sert bien souvent à le faire connaître.

C’est assez dire,
Quand on soupire,
Que l’amour est notre vainqueur :
Dans nos regard on voit briller la flamme,
Nos yeux trahissent notre coeur,
Et l’on y voit le secret de notre âme.


Michel Lambert