Laisse moi soupirer par Michel Lambert

Laisse moi soupirer importune raison,
Laisse couler mes larmes ;
Mes déplaisirs sont doux, mes tourments ont des charmes,
Et j’aime ma prison :
Ah ! Puisqu’Amarillis me défend d’espérer,
Au moins en expirant,
Laisse moi soupirer.


Michel Lambert