Iris n’est plus par Michel Lambert

Iris n’est plus, mon Iris m’est ravie,
Iris n’est plus, le puis-je prononcer ?
Sans mourir le puis-je penser ?
Quoi donc ce qui faisait mes plus tendres amours,
Ce que ce que je voyais tous les jours,
Je ne le verrai de ma vie.


Michel Lambert