Dialogue de Marc-Anthoine par Michel Lambert

Marc-Anthoine :

Doutez-vous de mon feu, vous pour qui je soupire ?

Voix 2 :

Ah ! qu’il vous coûte cher de me l’avoir prouvé ?

Marc-Anthoine :

J’en ai perdu la victoire & l’empire,
Et ne m’en suis pas mal trouvé ?

Voix 2 :

Vous avez tout quitté pour me suivre sur l’Onde,
Sans moi vous demeuriez vainqueur
Et vous étiez maître du monde,
Comme vous l’étiez de mon coeur
Dont la tendresse est pour vous sans seconde
Hélas ! hélas : qu’avez vous fait, amant fidèle, amant parfait ?

Marc-Anthoine :

Amour, amour, j’ai fait cédé ma gloire ?
Jamais, jamais amant ne fût plus transporté,
J’ai fait plus, je vous l’ai fait croire.
Et par là me suis raquitté
De l’empire & de la victoire ?

Ensemble :

Non, non pour vivre heureux
Il faut être amoureux ;
De véritables feux
Bien prouvés entre deux personnes,
Qui savent s’aimer tous deux
Valent mieux que des couronnes.

Michel Lambert