A ce retour de la saison par Michel Lambert

A ce retour de la saison nouvelle
Tout renouvelle,
Les Près, Les Bois, tout change ici ;
Mais, ô douleur cruelle :
Mon Iris change aussi,
Et je vois chaque jour
Naître les fleurs & mourir son amour.

Le beau Printemps fait voir en cet Empire,
Le doux Zéphire,
Les Jeux, les Ris & les Amours ;
Faut-il que je soupire,
Et languisse toujours,
Faut-il voir chaque jour,
Naître les fleurs & mourir son amour.

Michel Lambert