Cher papa par Jean Glauzy

Cher papa,
Ne crois pas,
Que j’allais oublier ta fête.
Depuis plusieurs jours, je répète,
Seul, dans ma tête, ces quelques vers,
Que j’ai peur de dire à l’envers,
Tellement je veux bien les dire.
Alors, si je te vois sourire,
Demain, quand tu les écouteras,
Je serai si content mon papa !
Mes petits bras autour de ton cou,
Je me blottirai contre ta joue,
Puis, je te couvrirai de baisers.
Et tant pis, si tu n’es pas rasé !

Jean Glauzy