Cantilène du vieux Noël par Alphonse Gaud

Le vieux Noël dont l’oeil luit
En Décembre dans la chambre.
Le vieux Noël dont l’œil luit
Rentre chez nous vers minuit
Sans bruit.
De glaçons il est vêtu
Pendeloques
Et breloques
De glaçons il est vêtu
Et porte un chapeau pointu.
On aperçoit dans son dos
Une hotte
Qui ballotte.
On aperçoit dans son dos
Un tas de jolis cadeaux.
C’est pour les filles
Bien gentilles.
C’est pour les garçons
Qui dorment dans les maisons.

Alphonse Gaud